L’essence à base d’algue : bientôt à la pompe ?

Les voitures restent le moyen de transport le plus utilisé par les hommes dans toute la planète. Leur vente ne cesse d’augmenter partout. Mais face à la hausse du carburant et la perspective d’épuisement des ressources d’origine fossile, sans compter les impacts négatifs sur la biosphère, il est temps de penser aux alternatives renouvelables, à la fois propres et sûres. Les biocarburants en font partie, comme l’essence à base d’algue, qui va arriver prochainement à la pompe. 

Qu’est-ce qu’une essence à base d’algue ?

Une essence à base d’algue ou un algocarburant est un nouvel carburant, conçu avec des lipides riches en énergie dérivés des micro-algues. Elle va être utilisée bientôt comme alternative plus propre aux carburants fossiles. A la différence de ces derniers, qui nécessitent des millions d’années pour produire du pétrole, quelques jours suffisent pour amener à maturité les algues et les transformer en biocarburant. Néanmoins, la culture de cette plante n’a pas trop d’effet négatif sur les ressources hydriques. En plus d’être biodégradables, les algues ne représentent aucun risque d’agression envers la biosphère. Au contraire, elles permettent de diminuer les CO2 qui sont présents dans l’atmosphère. 

Pourquoi utiliser les algues pour ce carburant du futur ?

L’usage du biodiesel commence à s’élargir, vu la gravité du problème de réchauffement climatique actuel. Mais cela reste encore très peu, avec un taux modeste d’environ 2 % de la consommation dans le monde. Pourtant, la production des matières premières monopolise une immense surface des terres cultivables. Selon la Banque mondiale, elle constitue la cause principale de la forte augmentation des prix des denrées alimentaires. C’est la raison qui incite les chercheurs d’exploiter les algues pour puiser du carburant. Il s’agit en fait d’un végétal chlorophyllien aquatique, qui se développe également dans des zones humides. Cette plante se particularise par ses nombreux millions, voire ses millions d’espèces. Elle occupe plus de 40 % du processus de photosynthèse terrestre. 

Les bienfaits d’utiliser l’algocarburant

La protection de l’environnement se trouve au cœur de nombreuses discussions actuellement. L’enjeu des démarches appropriées est extrêmement important pour les années à venir. C’est la raison pour laquelle les dirigeants de certains pays, surtout ceux qui dépendent des dérivés du pétrole, recommandent l’usage des énergies plus saines et propres, à un tarif raisonnable. L’objectif consiste à éviter toute forme de préjudice à la Terre, en puisant abondamment ses matières premières, pour continuer à rouler. De surcroît, la production des algues génère peu de pollution même à une quantité considérable. Le seul hic dans ce concept, le coût du litre à la pompe demeure encore très exorbitant pour différentes raisons.

Astuces pour moins consommer d’électricité chez soi
Faire construire : quelle énergie choisir ?