Quel est le mode de chauffage le moins polluant ?

La nécessaire diminution des émissions de gaz à effet de serre passera inévitablement par la limitation des émissions directes de dioxyde de carbone des ménages. Les principales sources de ces émissions directes sont le logement et les déplacements vers le lieu de travail. Les grandes villes sont spécialement touchées. Si les performances des différents systèmes de chauffage sont souvent discutées, leur impact sur l’environnement est rarement débattu. Cependant, ils contribuent à changer l’air extérieur et intérieur.

La chaudière et radiateur

Très apprécié en France, le chauffage électrique permet de chauffer sans nuire à la qualité de l’air. En effet, l’électricité ne répand ni particules fines ni dioxyde de carbone. Bien que les méthodes de production traditionnelles soient polluantes, les sources d’énergie renouvelables sont propres et rentables. L’impact de l’électricité renouvelable sur l’écologie est quasi nul. De ce fait, choisissez ici une offre d’électricité verte au meilleur rapport qualité/prix. Les radiateurs électriques détériorent la qualité de l’air, ce qui est généralement un problème. Seule la première génération de convecteurs asséchera l’air et causera des désagréments. Le radiateur inertiel est très confortable et l’ambiance est très saine. En plus, l’utilisation du chauffage centrale électrique est l’une des solutions les plus confortables. En effet, il offre un excellent confort de chauffage et une efficacité énergétique exceptionnelle. Il peut également fournir de l’énergie renouvelable.

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur récupère la chaleur et la restitue à la maison. Il en existe trois types : la pompe à chaleur air-eau, la géothermie et la pompe à chaleur air-air. Économique, l’équipement nécessite de l’électricité pour fonctionner. S’il n’est pas vert, c’est un mode de chauffage polluant. Si tel est le cas, l’impact de l’appareil sur l’environnement sera quasi nul. Si la pompe à chaleur fonctionne à l’électricité verte, c’est donc le chauffage le moins polluant.

Chauffage au bois : la combustion la moins polluante

En réalité, la combustion du bois est moins polluante que l’ignition des combustibles fossiles, même si elle libère du dioxyde de carbone et de la suie. Néanmoins, elle émet 12 fois moins de dioxyde de carbone que les chaudières au fioul et 6 fois moins que les chaudières au gaz. En termes de calories libérées, c’est une solution efficace. C’est-à-dire que le rendement du poêle à granulés est supérieur à celui des bûches. Si le poêle est vieux et que votre combustible ne convient pas, votre maison peut être contaminée. Si vous choisissez cette option, favorisez un four fermé et vérifiez régulièrement l’étanchéité des joints. Vous devez également réparer l’équipement et nettoyer la cheminée au moins une fois par an.

Astuces pour moins consommer d’électricité chez soi
Faire construire : quelle énergie choisir ?