Construire une maison bioclimatique, quels avantages ?

De plus en plus de particuliers se tournent actuellement vers la construction d’une maison bioclimatique pour de nombreuses raisons. Économies d’énergie, confort thermique optimal, facture réduite… Les avantages de ce type d’habitation sont nombreux. Si vous envisagez de bâtir une maison écologique bioclimatique, voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans le projet.

Un projet qui s’inscrit dans le développement durable

Le principe d’une conception bioclimatique consiste à intégrer de manière intelligente un bâtiment dans son environnement naturel notamment pour minimiser les dépenses en énergies, sans pour autant nuire au confort des résidents. Cette notion rejoint les objectifs de la démarche de développement durable puisqu’elle permet de construire une maison écologique et surtout une maison bbc (bâtiment à basse consommation). Les projets touchent généralement les nouvelles constructions cependant, vous pouvez parfaitement adapter certains éléments de votre logement existant pour le rendre bioclimatique. Les travaux vont alors se concentrer sur l’ajout d’une fenêtre, l’amélioration de l’aménagement selon l’exposition au soleil ou encore la création d’une avancée de toit. Les maisons bioclimatiques plus récentes sont désormais encore plus performantes puisqu’elles sont étudiées en fonction de la santé des futurs occupants ainsi que de leur empreinte écologique en général. Dans ce cas, la construction sera réalisée avec des matériaux locaux qui requièrent peu d’entretien ainsi que des revêtements contenant peu de composés volatils toxiques. De même, les équipements de production d’énergie sont alimentés par des ressources renouvelables ce qui permet de réduire considérablement votre facture énergétique. Vous cherchez un constructeur pour une construction bioclimatique ? Suivez ce lien.

Construction bioclimatique : des avantages à tous les niveaux !

Vivre dans une maison bioclimatique, parfois appelée maison passive, présente plusieurs atouts pour les occupants, mais également pour la préservation de l’environnement. Parmi ces avantages, citons :

  • une réduction non négligeable de l’impact environnemental
  • un confort thermique optimal en été comme en hiver
  • une luminosité intérieure élevée avec de bons apports en chaleur passive
  • des frais de fonctionnement minimisés : climatisation, éclairage, ventilation
  • une baisse considérable de facture en chauffage

En outre, il faut savoir qu’une conception bioclimatique va considérablement augmenter la valeur de votre bien immobilier. Une maison avec les mêmes standards qu’une habitation classique coûtera donc plus cher à la revente. Au-delà de ses avantages financiers et économiques, une maison bioclimatique sera particulièrement esthétique puisqu’elle a été pensée pour s’accorder avec son environnement. L’architecture, l’agencement et les revêtements seront choisis de sorte à s’adapter complètement à vos besoins. Vous pouvez même personnaliser son aspect selon vos moindres désirs.

Un projet éligible à des aides financières

Séduisant de nombreux particuliers, ce type de construction peut néanmoins présenter un inconvénient qui n’est autre que son coût relativement élevé. En effet, le prix à payer pour faire construire une maison écologique peut aller jusqu’à plus d’un millier d’euros par mètre carré. D’une manière générale, les travaux coûteront 30 % de plus qu’une construction classique. Par contre, vous aurez l’occasion de baisser les prix en optant pour un modèle standardisé plutôt qu’une conception sur mesure. Dans ce cas, les possibilités de personnalisations seront limitées. Quoi qu’il en soit, il est possible d’avoir accès à des aides fournies par l’État afin de financer les travaux et minimiser vos dépenses. La Prime Énergie sera par exemple octroyée pour les travaux lorsqu’ils visent l’objectif d’optimiser les performances énergétiques d’un logement. Pour votre information, les économies d’énergies réalisées grâce à ce type de construction représentent 40 à 70 % de la facture de chauffage. Selon les spécialistes, cela peut se chiffrer à 600 jusqu’à 900 € d’économies par an pour un logement de 100 m². Sachant que les tarifs de l’électricité et du gaz sont considérablement élevés, vous pourrez donc amortir l’investissement en une dizaine d’années.

Isolation des murs : intérieur ou extérieur ?
Pourquoi les combles sont la première cause de perte de chaleur ?