Comment bénéficier de la prime énergie ?

Plusieurs dispositifs sont à la disposition des propriétaires qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation de leur logement. Si certains permettent l’agrandissement du logement, d’autres visent principalement à améliorer sa performance énergétique. Parmi les aides existantes, la prime énergie, lancée par le gouvernement le 23 février 2017 est la plus plébiscitée par les ménages. Pour en bénéficier, ils doivent a priori remplir certaines conditions.

L’aide aux travaux de rénovation !

La prime énergie, communément appelée  » Coup de pouce économies d’énergie « , désigne un dispositif relatif aux dépenses énergétiques. Entrée en vigueur en 2017, son principal objectif est d’inciter les vendeurs d’énergie, notamment les fournisseurs à orienter les consommateurs vers les énergies renouvelables. Pour ce faire, ils proposent de financer une partie ou la totalité des frais liés à l’achat et à l’installation d’équipements permettant de bénéficier des énergies renouvelables.

L’objectif de la prime énergie est également d’inciter les particuliers à faire des économies en abandonnant progressivement les énergies fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz naturel mais aussi en isolant correctement leur logement. Cela dit, l’aide peut prendre différentes formes, à savoir le paiement par virement bancaire, par chèque, la déduction sur votre facture et les bons d’achat pour des équipements dédiés.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? 

Ayant fait l’objet d’une réforme en 2019, la prime énergie est accessible à tous les ménages, quels que soient leurs moyens financiers. Concernant les montants versés, ils dépendent néanmoins des ressources du foyer. Ainsi, les plus modestes peuvent bénéficier de primes assez importantes. De plus, l’aide est valable même pour les locataires.

Bien évidemment, il y a des travaux à entreprendre qui doivent respecter des critères techniques établis au préalable. Les travaux en question doivent être réalisés par des professionnels qualifiés RGE pour que l’aide soit disponible. Dans tous les cas, la prime énergie est possible pour une maison, un appartement, une résidence principale ou une résidence secondaire.

Quels sont les travaux éligibles ?

En fonction des besoins du ménage, celui-ci peut demander la prime énergie pour différents types de travaux de rénovation énergétique. Il s’agit notamment du remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière biomasse, du raccordement du logement à un réseau de chaleur existant, du remplacement d’un poêle à charbon par un chauffage au bois, etc. Le remplacement d’un radiateur par un chauffage électrique est également éligible, tout comme le fait de changer un ancien équipement plus énergivore. Il en va de même pour l’isolation des combles et des planchers bas.

Comment choisir le bon fournisseur gaz pro ?
Quelle est l’énergie la moins chère entre le gaz et l’électricité ?